Les transports scolaires…. au 1er septembre 2017

Publié le 2 septembre 2016

transport busA un an du transfert des transports scolaires aux régions, les départements se préparent et s’interrogent. Mais les avis divergent sur la mise en œuvre du projet : faut-il continuer à s’appuyer sur les partenaires locaux – communes, EPCI, syndicats mixtes… – en écartant les départements ou les réintroduire dans le circuit ?
Le 1er septembre 2017, les transports scolaires, jusqu’ici gérés par les départements, relèveront de la compétence des régions, conséquence de la loi « Notre ». Les transports interurbains – c’est-à-dire les cars départementaux de voyageurs, qui assurent un maillage routier sur tout le territoire – seront, quant à eux, transférés avant le 1er janvier 2017. Problème : environ 30 % des transports scolaires s’effectuent par le biais des transports interurbains. En clair, un tiers des élèves empruntent des cars de voyageurs classiques pour aller à l’école. Parfois, les marchés publics associent les deux types de transport. Cette distorsion de calendrier est un premier obstacle. L’ADF a écrit à Jean-Michel Baylet, ministre de l’Aménagement du territoire, pour demander qu’une date unique de transfert soit fixée. Pas de réponse pour l’instant.
Si l’on se concentre sur les seuls transports scolaires, leur organisation est très découpée et très variée d’un département à l’autre : « C’est de la dentelle », commente Pierre Lascabettes, référent « transports » pour l’ADSTD.

article de la Gazette le 1er septembre 2016 par Nathalie Da Cruz