Open data: cette fois on sort de l’opacité…..!

Publié le 5 janvier 2017

 

En l’an 2017, l’administration française aura rien moins qu’opéré “un renversement de paradigme”. Car avec l’open data [ouverture des données publiques, ndlr] désormais institué comme un principe par défaut, “on sort de l’opacité administrative et on entre dans l’ère de la redevabilité des élus”, a prédit Axelle Lemaire, secrétaire d’État au Numérique et à l’Innovation.

open-dataNéanmoins, le saut dans la nouvelle ère n’est demandé qu’aux administrations employant un minimum de 50 agents

L’État a confié à l’association Opendata France l’animation d’une phase d’expérimentation pour l’accompagnement des petites et moyennes communes et les territoires sélectionnés bénéficieront du support méthodologique et technique de l’association, qui assurera la mutualisation des ressources ou encore l’émergence d’un socle commun de données, avaient annoncé les secrétariats d’État au Numérique et aux Collectivités locales en décembre.

article de Acteurs publics à lire: open-data-les-collectivites-concernees

le decret decret-2016-1617-open-data